« Le Beau trouvé » Études de théorie et de critique littéraires sur l'art des « trouveurs » au Moyen Âge

« Le Beau trouvé »

Études de théorie et de critique littéraires sur l'art des « trouveurs » au Moyen Âge

De l'érotique des troubadours à l'« heurétique » (Platon), des trouveurs en roman, « ce que le cœur me dit avec la langue d'Amour » (Dante) m'installe au cœur du « mystère dans les lettres », qui sont d'amour, à force d'être hantées par la mort : « le Beau trouvé » s'entend de l'enfant trouvé dans le roman familial comme des heureuses rencontres dans l'art de bien dire. C'est une nouvelle naissance comme une nouvelle lumière. Apprendre ainsi à lire « avec d'autres yeux » (les cristaux de la Rose) ce qu'on ne cesse pas de récrire à son tour, pour entendre non pas, comme le veut l'allégorie, autre chose que ce qui se dit, mais l'Autre Chose qui ne cesse de ne pouvoir se dire, serait-ce une nouvelle façon de « remuer l'Achéron » à défaut de « percer les portes d'ivoire ou de corne » ? Charles Méla

Book details

Where to buy

Reviews

No reviews have been written for this book.

You will also like

,

EPUB PDF